Musique

Fil des billets

vendredi 30 janvier 2015

Sonar 2015 (suite)

10953148_10153513578464045_6908598069930382235_n.png
Dans la foulée de Primavera, c'est au tour du festival Sonar de dévoiler la suite de sa programmation. Après les Chemical Brothers et Autechre sont désormais annoncés une partie de celles et ceux qui sont sortis du lot l'an dernier au rayon musique électronique, comme FKA Twigs ou Flying Lotus. Aux pâles imitations du passé, Sonar a préféré l'original : quoi de plus emblématique des années 80 que le groupe Duran Duran, pour la première fois à l'affiche du festival barcelonais. Et avant la sortie d'un nouvel album produit notamment par Mark Ronson, Nile Rodgers… Leur venue fera sans doute grincher ceux qui déplorent le tournant parfois commercial entamé par Sonar depuis quelques années. Ils pourront préférer au groupe à tubes et à mèches de nombreuses alternatives. En vrac : The 2 Bears, Jamie xx (de The xx), Laurent Garnier, Dubfire, Róisín Murphy (Moloko), Totally Enormous Extinct Dinosaurs, Skrillex (photo ci-dessus), Hot Chip, des noms plus ou moins familiers auxquels s'ajoutent nouveaux venus et d'autres invités : la liste actuelle, partielle, sera complétée d'une centaine d'artistes d'ici juin…

Plus d'informations sur le site très complet de Sonar (du 18 au 20 juin 2015 à Barcelone et L'Hospitalet).

jeudi 29 janvier 2015

Is Tropical

10846279_10152633176083731_6042206200936910314_n.jpg
On a bien failli oublier de mentionner un concert de Is Tropical… La faute est grave, on la rattrape de justesse à quelques heures de l'entrée en scène des Londoniens au Bikini de Barcelone, ce jeudi soir 29 janvier. Il est vrai que le groupe turbulent (signé chez Kitsuné) ne fait lui-même rien comme tout le monde, entre ses prestations scéniques survoltées, ses clips sulfureux qui affolent le Net et la livraison fragmentée de son troisième album. Ainsi, Black Anything ne se dévoile pour l'heure que le temps de deux titres, un peu moins sautillants que de normale mais non moins aguicheurs. Chaude soirée à venir…

Is Tropical jeudi 29 janvier à la salle Bikini, 20 h 30.

jeudi 22 janvier 2015

Primavera Sound 2015 (suite)

Prehome_2015.png
Après les Strokes et Ride, le reste de la programmation de Primavera 2015 vient de tomber. Sur les quelque 142 artistes invités, on a repéré ça :

Mais aussi ça :

Ou encore ça :

Et puis ça :

Et sinon, Alt-J, Belle & Sebastian, Caribou, Mac DeMarco, Interpol, James Blake, OMD, The Black Keys, Twin Shadow…

Primavera Sound 2015, du 28 au 30 mai à Barcelone.

dimanche 18 janvier 2015

Van Morrison

VanMorrisonAstralWeeks.jpg
Le prix des places est monstrueux, le bonhomme monumental. Van Morrison, qui chantera lundi 19 janvier au Gran Teatre del Liceu, est certes grand mais sa présence à Barcelone a quelque chose d'incongru, dans la mesure où il se produit surtout dans son Irlande du Nord natale. La légende de bientôt 70 ans ne bénéficie pas de l'aura d'un Bob Dylan ou même d'un Leonard Cohen, et pourtant, il suffit de (ré)écouter un de ses premiers chefs-d'œuvre, Astral Weeks (1968), pour se rendre compte à quel point son folk a compté et impressionne encore. La voix de Van Morrison, imprégnée de gospel, de rythm'n'blues noir-américain, s'impose dans des compositions à l'intensité rare. De la sorcellerie sans âge et hautement recommandable.

En concert le 19 janvier au Gran Teatre del Liceu.

samedi 13 décembre 2014

Owen Pallett

Owen-Pallett-at-Queen-Eli-012.jpg
Burak Cingi/Redferns via Getty Images

On connaît tous un peu Owen Pallett sans le savoir. Le chanteur violoniste (ex-Final Fantasy) a réalisé de nombreux arrangements de cordes pour ses amis de la chanson : Beirut, The Last Shadow Puppets, Grizzly Bear, The National, Mika, les Pet Shop Boys, Arcade Fire… Avec ces derniers, il a notamment joué de son violon lors du dernier festival Primavera. Avec William Butler, membre d'Arcade Fire, ils ont aussi composé la BO de Her de Spike Jonze, qui leur a valu une nomination aux Oscars. Musicien accompli et sur-sollicité, il œuvre également pour lui-même de façon remarquable. In Conflict, son dernier album, recrée un univers pop et électronique avec un orchestre entier, mais sans emphase. Un lyrisme contenu qui le distingue d'un Rufus Wainwright, avec qui on est tenté de le comparer. Simplicité, sophistication et savoir-faire réunis en un seul homme. Canadien. Gay. En tournée. Adopté !

Owen Pallett avec son groupe ce soir samedi 13 septembre à l'Apolo.

- page 2 de 5 -