vendredi 5 décembre 2014

Flux Pavilion

32be89c3-6484-473a-aab6-02befed6273e-650x433.jpg
Cette nuit, les amateurs de dubstep, de rythmes syncopés et effrénés, pourraient bien préférer au mesuré Michael Mayer (au Nitsa Club) le jeune Joshua Steele-aka Flux Pavilion. Remarqué au dernier festival Sonar, le Britannique risque de livrer au Razzmatazz, non sans dextérité, un set à la fois agressif et éthéré, comme lors de sa dernière et surprenante performance barcelonaise.

Flux Pavilion au Razzmatazz vendredi 5 décembre à partir de minuit, sala The Loft.

jeudi 4 décembre 2014

Michael Mayer

1965628_750394155007847_3933117444241164729_o.jpg
Il incarne à lui seul la minimal techno, aujourd'hui entendue et rebattue dans les clubs du monde entier. Michael Mayer, le DJ-producteur-musicien de Cologne, et accessoirement un des créateurs du label Kompakt, vient demain soir, vendredi 5 décembre, réchauffer le Nitsa Club (Apolo), accompagné de The Modernist et de DJ Fra. L'ouverture est de mise dans sa techno progressive, qui sait éduquer l'oreille tout en s'adressant aux sens (et mieux faire bouger ton corps). En perspective donc, un long moment progressiste et hédoniste pour passer la nuit. On dit merci ?

Michael Mayer + The Modernist + FD Fra, à partir de 0 h 30 au Nitsa Club.

vendredi 28 novembre 2014

Nuit magique (Chemical Brothers, Steve Lawler, Todd Terje, Kassem Mosse…)

HB_COLORIZED_1_A-1.jpg
"We Are The Night", pourraient fanfaronner les Chemical Brothers. Le mythique duo de Manchester, à l'origine du grand chamboulement, vieux de deux décennies, qui a réduit en cendres le mur dit infranchissable entre rock et dance music, vient ce soir, vendredi 28 novembre, honorer de leur présence le Razzmatazz. Pas encore de nouveau disque à défendre, mais un set DJ entre 1 heure et 4 heures du matin qui promet de bousculer les noctambules fans d'éclectisme musical, avant l'apparition d'une autre pointure anglaise, le DJ producteur Steve Lawler. Malheureusement, l'événement est complet, on pourra donc se rabattre cette même nuit sur le live du Norvégien et populaire Todd Terje à l'Apolo. Mieux vaut être fan de revival disco, easy-listening ou de jazz, sinon s'abstenir. Ou préférer, dans un registre plus hypnotique, la deep-house raffinée et fait maison de l'Allemand Kassem Mosse, au DNIT du CaixaForum (ce soir à 22 heures, 6 euros).

page 2 de 2 -