Mot-clé - Razzmatazz

Fil des billets

vendredi 16 janvier 2015

Ewan Pearson

Ewan_2022_Final.jpg
Un peu d'air anglais dans l'hiver barcelonais. Ewan Pearson, DJ complet et musicien érudit, n'est pas étranger à certaines sonorités entendues chez M83, Tracey Thorn (Everything But The Girl), Delphic… et ses nombreux remixes en disent long sur ses goûts : Chemical Brothers, Goldfrapp, Metronomy, Depeche Mode, Röyksopp… Comme une brise glacée qui ne demande qu'à se réchauffer progressivement, un tropisme de la rupture et du contraste qui saisit, agite corps et âmes.


Au Razzmatazz samedi 17 janvier, salle The Loft. Le RazzClub accueille également Mendetz, pop synthétique version espagnole (mais en anglais). Parce que les Français ne sont pas les seuls à savoir imiter les Anglo-saxons – et les années 80…

jeudi 18 décembre 2014

Radio Soulwax presents #lode2manydjs

es-1219-649105-441927-front.jpg
Les frères Dewaele (2 Many DJ's/Soulwax) sont des fidèles de Barcelone. Après leur passage à Sonar en juin et au Razzmatazz en juillet, les Belges ont décidé de revenir et de faire comme chez eux. Pendant deux nuits d'affilée (les 19 et 20 décembre), ils réinvestiront donc le Razzmatazz et, la maison étant grande (5 salles tout de même), ils ramèneront qui bon leur semble. La liste des invités, plus longue que cet article, parle d'elle-même. Visons un peu le festin qui se prépare :

Vendredi. 2 Many DJs (under the covers) live Tiga Erol Alkan Matias Aguayo live Daniel Maloso live Legowelt DJ set Paranoid London live Daniele Baldelli Mixhell live acid set Gucci Soundsystem (Riton & Ben Rymer) Nancy Whang Alexis Le-Tan Tambien Discos Paradiso Crew meets Cafetarium

Samedi. 2 Many DJs B2B Erol Alkan 3 hour set Tiga B2B Gerd Janson 3 hour set The 2 Bears DJ set Relaxed Muscle (Jarvis Cocker & Jason Buckle) dj set Shit Robot DJ set Nancy Whang Alfredo Rory Phillips: Mixed Fortunes live Rub’N’Tug Mixhell DJ set Mezcal Circle Club Bell Towers Double Agent 7.

Ben oui, c'est Noël.

mercredi 10 décembre 2014

Yelle

yelle-main-image_770_590_s_c1.jpg
Yelle et le "désamour" français, c'est un peu comme, toutes proportions gardées, Pedro Almodóvar avec les Espagnols. Idolâtrée à l'étranger – elle fait, ouh lala, sensation aux Etats-Unis –, la Bretonne découverte sur MySpace il y a bientôt dix ans agace voire indispose les haters de son propre pays. A l'exception bien sûr des branchés, qui en raffolent. Avec son troisième album, Complètement fou, la chanteuse haut perchée, qui ne bouderait pas un succès à la Katy Perry, a décidé de passer à la vitesse supérieure. L'esprit n'a pas changé, un univers pop synthétique gentiment décalé, mais la production rompt avec l'amateurisme affiché d'antan grâce à la contribution de Dr. Luke, gros faiseur de tubes mastoc (Katy Perry toujours, Britney Spears…). L'Espagne elle aussi goûte les artifices de la Frenchie : pas étonnant, ses mots facilement identifiables sonnent à la fois exotiques et familiers et l'univers visuel est plus que jamais vif et coloré. Elle sera, dingue ! au Razzmatazz vendredi 12 décembre, entre deux prestations à Valence et à Madrid et avant Paris (France).

vendredi 5 décembre 2014

Flux Pavilion

32be89c3-6484-473a-aab6-02befed6273e-650x433.jpg
Cette nuit, les amateurs de dubstep, de rythmes syncopés et effrénés, pourraient bien préférer au mesuré Michael Mayer (au Nitsa Club) le jeune Joshua Steele-aka Flux Pavilion. Remarqué au dernier festival Sonar, le Britannique risque de livrer au Razzmatazz, non sans dextérité, un set à la fois agressif et éthéré, comme lors de sa dernière et surprenante performance barcelonaise.

Flux Pavilion au Razzmatazz vendredi 5 décembre à partir de minuit, sala The Loft.

mardi 18 novembre 2014

The Drums

IMG_1411181434221.jpeg
Ils ne sentent plus le frais puisque c'est déjà leur troisième album qu'ils défendent sur scène. Eh oui, The Drums, le groupe originaire de Brooklyn qui s'était fait connaître en 2009 avec le tubesque et un peu bêta Let's Go Surfing, est un peu moins dans le vent. J'avoue, très égoïstement, que cela me fait plaisir. Les pop songs d'Encyclopedia sont contrastées, à la fois sauvages et mielleuses, disons fleur bleu-obscur, et je trépigne de les voir interprétées en chair et en os, et en petit – relatif – comité. Ce ne sera pas pour ce soir, ils sont certes au Trabendo de Paris mais je vis dorénavant à Barcelone (Espagne, Catalogne…), qu'ils traverseront à la fin de la semaine, plus précisément dimanche au Razzmatazz. Et, cela va sans dire, I'll be there.